ANOCR 73

Groupement Savoie Isère

Revue de presse semaine 08

REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE : 08

 

 

SOMMAIRE

23 02 16 Un retraité sur quatre perçoit une pension de réversion

 

 

 

23 02 16 Un retraité sur quatre perçoit une pension de réversion

M. Dagman

DOSSIER FAMILIAL

pension-reversion.jpg

Un retraité sur quatre perçoit une pension de réversion

Près de 4,3 millions de personnes vivant en France ou à l’étranger perçoivent une pension de réversion. La grande majorité des bénéficiaires sont des femmes de plus de 60 ans pour qui la réversion constitue un quart de leur retraite.

Versée aux époux ou ex-époux survivants, la pension de réversion est perçue par près d’un quart des retraités, indique une étude du 23 février de la Drees, l’antenne statistique du ministère des Affaires sociales. La grande majorité des bénéficiaires de cette pension sont des femmes de 60 ans ou plus.

Les veuves touchent 642 euros de pension de réversion en moyenne

En effet, la réversion - qui correspond au pourcentage du montant de la retraite auquel aurait eu droit le conjoint décédé – constitue une part non négligeable de la retraite des femmes (23 % du montant de leur pension, qu’elles touchent ou non une réversion). En moyenne, les veuves reçoivent 642 euros au titre de la pension de réversion, soit un montant plus de deux fois supérieur à celui perçu par un veuf (304 euros). « Les hommes bénéficiaient, avant leur décès, d’un niveau de pension direct plus élevé que les femmes, ce qui entraîne mécaniquement une pension de réversion versée aux femmes plus élevées », explique la Drees.

Réduction de l’écart entre la retraite des femmes et des hommes

Pour ces épouses ou ex-épouses, ce « droit dérivé », la réversion, représente près de la moitié de leur pension totale moyenne (avantages, accessoires ou minimum vieillesse inclus) contre 17 % pour les époux survivants. Ainsi, la pension de réversion « contribue à réduire l’écart entre leurs retraites et celles des hommes » note la Drees.

Notons également que pour près d’1,1 million de pensionnés, la réversion constitue l’unique pension de retraite. Comment l’expliquer ? Soit parce que ces retraités n’ont pas encore liquidé leurs droits directs, soit parce qu’ils n’ont acquis aucun droit ou pas suffisamment pour percevoir une rente directe. La quasi-totalité de ces personnes (96 %) sont des femmes, ajoute l’étude de la Drees.

Enfin, la part de la réversion dans la retraite des femmes diminue au fil des générations. Sa part était plus élevée pour les veuves des anciennes générations qui disposaient de droits directs plus faibles que pour les retraitées actuelles. Pour les femmes bénéficiaires d’une pension de réversion, au fil des années, la part du droit dérivé dans la pension totale est de plus en plus faible à âge donné, analyse la Drees. En raison de leur insertion plus grande sur le marché du travail et de l’amélioration de leurs carrières, elles perçoivent des droits directs de plus en plus élevés au fil des générations. À cela s’ajoute le fait qu’elles dépassent plus souvent le plafond de ressources et disposent donc de droits dérivés plus réduits, souligne l’étude

Connexion Membres

Votre accès Membre

Identifiant
Mot de passe

© 2008 - 2017. ANOCR 73 Groupement Savoie - Conception Studio Coléo

Haut