ANOCR 73

Groupement Savoie Isère

REVUE DE PRESSE SEMAINE 46

REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE : 46

SOMMAIRE

10 11 15 Emploi : la leçon des seniors

10 11 15  - Emploi : la leçon des seniors

Les echos  - FAVILLA / EDITORIALISTE | LE 10/11 À 01:00

Longtemps, les adversaires de la réforme des retraites - CGT et FO en tête - ont brandi un argument massue : à quoi bon repousser l'âge légal du départ, puisqu'il est déjà nettement supérieur à l'âge effectif de fin d'activité ? Sous-entendu : même si vous repoussez l'échéance officielle, vous ne pourrez rien contre l'atonie du marché du travail, vous ne changerez pas les comportements des salariés, ni ceux des entreprises. C'est un langage qu'on entend beaucoup moins aujourd'hui, et pour cause. Dans une étude publiée en octobre (« Une photographie du marché du travail en 2014 »), l'Insee note que, depuis quelques années, « l'évolution de la population active est portée par les seniors » : entre 2005 et 2014, malgré la crise, le nombre d'actifs de 50 à 64 ans a augmenté de 1,6 million. Il ne s'agit pas, bien entendu, d'un afflux de nouveaux seniors dans le monde du travail, mais de la différence entre le nombre d'actifs atteignant 50 ans (toujours les enfants du baby-boom) et celui des départs en retraite. Le taux d'activité de cette tranche d'âge a donc bondi, dans cette même décennie, de 56,5 à 63,1 %. La progression est encore plus spectaculaire si l'on s'en tient à la fraction la plus âgée, celle des 55-64 ans : son taux d'emploi, en seulement quatre ans (2010-2014), est passé de 39,7 à 47 %.

Les comportements s'adaptent aux institutions. Quand l'âge prévisible de cessation d'activité est de 60 ans, les perspectives de formation et de promotion s'évanouissent à partir de la cinquantaine - surtout à une époque de progrès technique rapide. Quand cet âge s'éloigne, les salariés en tiennent compte pour optimiser leurs revenus futurs, et les entreprises sont plus disposées à investir sur cette main-d'oeuvre expérimentée : c'est l'« effet horizon », dans le langage des économistes.

On pourrait étendre cette leçon à d'autres piliers du marché du travail - précisément ceux auxquels François Hollande a promis de ne pas toucher : la durée légale, le SMIC, le CDI. Une telle promesse sous-entend que l'environnement institutionnel est de peu d'effet sur le niveau du chômage, et que seule une belle et bonne reprise peut doper l'emploi. Le boom de l'activité des seniors, en pleine période de marasme économique, prouve le contraire

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021464428366-emploi-la-lecon-des-seniors-1173878.php?SUmXSTVLCd1fKJRU.99

Connexion Membres

Votre accès Membre

Identifiant
Mot de passe

© 2008 - 2017. ANOCR 73 Groupement Savoie - Conception Studio Coléo

Haut